TEST DE WWE SMACKDOWN VS RAW 2009

Publié le par al_tanner

Testé sur : XBOX 360
Egalement disponible sur : PS3, WII, PS2, DS, PSP



Graphismes : 15 / 20
Les graphisme s'en sortent plus que bien, on reconnait tout de suite chaque catcheur, les prises sont spectaculaire, les feux d'artifices magnifiques, chaque catcheur a sa propre entrée. On peut juste reprocher les spectateurs, les bugs de collisions et le manque d'animation pour certains trucs.

Durée de vie : 17 / 20
Avec ses modes de jeux, vous allez pas vous ennuyer, plusieurs dizaines de matchs différents (TLC, Ladder match, match en cage...), sa cinquantaine de catcheurs et divas, son mode Road Wrestlemania qui vous permet de choisir une des 6 histoires dispo, le mode carrière où vous pouvez prendre le destin d'un catcheur, ou d'un catcheur créé par vos soins, entre vos mains. Le mode création permet de créé ses prises de finitions, ses prise (tout simple), ses équipes, ses entrées et enfin son catcheur ou sa diva. Puis le mode réalisateur qui permet de faire ses propre clip ou faire un film de son match.

Maniabilité : 17 / 20
Très instinctive, vous faites les prises avec le stick droit, les contres se font très facilement. Une fois entraine, tout sort tout seul.

Bande sonore : 16 / 20
Les musiques sont les officiels, chaque catcheur a sa propre musique et c'est un plaisir à les écouter, on entend le public crier et scander le nom de leur catcheur préféré, le ring qui fait un bruit sublime quand on explose sont adversaire dessus, mais par contre les commentaires sont pas terrible (heureusement en anglais).

IA : 14 / 20
Il y a plusieurs niveaux de difficultés, je vous conseille de prendre directement la difficulté légende, qui est assez facile quand même.

Note final : 17 / 20
Smackdown vs Raw 2009 est un super jeu de combat où vous n'allez pas chaumer, une super durée de vie avec ses nombreux modes de jeux, ses catcheurs, une maniabilité instinctive, une bande sonore qui tiens la route et des graphismes qui sont pas mal du tout.

Publié dans Test & preview

Commenter cet article