Test de Eat Lead : The Return of Matt Hazard

Publié le par Wargamer

Testé sur : XBOX 360

Eat Lead : The Return of Matt Hazard
Graphismes : 16 / 20
Eat lead n'es pas une méga production aux graphismes super poussé mais s'en tire très bien par la variété des environnements, ennemies, armes et effets spéciaux. Ce qui très agréable avec Matt, c'est que lui et les ennemies sortent des décors, ce qui fait que l’on n’a pas à les chercher bien longtemps si jamais on se détourne de l'Air de jeu. Autre point à souligner, les aires de jeux sont très grandes, et aucun ralentissement ou chargement ou plantage ne s'est produit et ce, peut importe la difficulté ou les actions effectués.

Durée de vie : 9 / 20
Étant un titre D3 Publisher, la durée de vie n'est pas à son avantage, les efforts étant surtout sur le gameplay, ils ont donc créé un environnement assez diversifier pour qu'on l'on puisse y rejouer sans trop se lasser. Donc le jeu se fini en environ 8 heures, dépendant de la vitesse à la quelle vous progresser.

Maniabilité : 17 / 20
Voici enfin le vrai point fort de Eat lead, en se basant sur des systèmes de couverture à la GOW, on peut facilement se déplacer et se protéger sur presque tout. Autre fait intéressant, les protections qui ne sont pas de murs peuvent être détruites totalement, laissant le joueur à découvert sous une pluie de balles. Ensuite on peut facilement se déplacer en étant à couvert; Tourner autour, contourner, passer par dessus, aller à, changer de place. Vien après les armes, totalement déséquilibré à première vu mais en fait, chaque arme à ses forces et faiblesse. Le fusil à eau est quasi inefficace sur tout les ennemies sauf contre les ennemies du jeu Soak'Em, un tir en pleine tête et c'est fini. Inversement ces ennemies sont très résistantes à tous les autres types d'armes. Les défauts sont assez simple: le moteur de physique est douteux par moment, et les combats rapprocher sont loin d'être une partie de plaisir vu que Matt a rarement des arme a courte porté. Autre point assez dommage, les ennemies apparaissent n'importe où: ils sont "Ajouté" au jeu au fur et à mesure à cause du scénario, l'idée est bonne mais quand les ennemies apparaissent dans votre dos on trouve tout de suite l'idée moins intéressante...
Bref une maniabilité diversifié et très bien pensé avec un petit manque de finition qui rend le jeu difficile à apprécier à sa juste valeur.

Scénario : 18/20
Eat lead n'est qu’une simple parodie de l'univers des jeux vidéo mais qui reprend avec intelligence les personnages ciblé.
Tout d'abord, vous incarner un personnage de jeux vidéo à la retraite qui refait surface grâce à un nouveau dirigeant, le hic c'est que cette même personne veux vous votre mort parce que vous l'avez vaincu dans un autre jeu. Le jeu commence dans un restaurant japonais comme un vrai je devrai le faire (belle caricature de 007 en passant), puis vous échapper de justesse au piège tendu grâce à AQ, une fille de la réalité qui vous envoi dans le serveur du jeu. AQ va vous aider pendant le jeu en vous envoyant des bonus de puissance et d'invincibilité, débloquer des améliorations et même faire apparaitre des protections.
Tout le long du jeu vous allez rencontrer des caricature de dizaines de jeux vidéo, il y en a tellement que je ne pourrais tous le nommé mais voici ceux que j'ai noté: 007, Duke Nukem, God of war, Gears of war, Halo, Final Fantasy, Mario bros, Wolfenstein et plus encore, tout dépend de votre culture.


Bande sonore : 16 / 20
La bande son principale est assez simpliste mais reste assez bien pour rester accrocher tout le jeu. Ensuite les musiques en combat varient selon la mission et sont toujours aussi caricaturale que le scénario tout en restant agréable à écouter. Les bruitages sont bon mais sans plus mais ils suivent avec le reste du jeu. Un peu de diversité aurait été le bienvenu car même si la bande son est très bonne, après 5-6 heures on aimerait entendre quelque chose d'autre.

IA : 15 / 20
Une IA simple, elle ira se cacher en vous voyant et foncera sur vous quand vous vous cacherai. Bref, il s'agit d'une IA avec deux positions: Attaque et défense. Encore une fois, dépendant des ennemies, ils auront de légères différences sur la méthode d'attaque ou de défense. Par exemple, les soldats secrets sont des personnages 2D, ils se tournent pour devenir invisible, ne pouvant tirer ou être tirer.

Note final : 16 / 20
Eat Lead: The Return of Matt Hazard est un jeu très poussé, à la fois drôle et amusant, il va pouvoir vous vous divertir sans problème. Attention par contre, ce genre de jeu ne s'adresse à vous que si vous aimer les jeux qui se prennent pas au sérieux et qui ne basent pas l'histoire sur des explosions à toute les 10 secondes.

Publié dans Test & preview

Commenter cet article